💬 Articles les plus lues
  • Le diagramme d'Ishikawa 274 231 Fois
  • Le logigramme 255 692 Fois
  • Le QQOQCP 199 843 Fois
  • Méthodes HAZOP et What if 122 544 Fois
  • Le diagramme de PARETO 113 958 Fois
  • L'arbre de défaillance 97 944 Fois
  • Méthode d’analyse de risques MOSAR 91 802 Fois
  • Le vote pondéré 88 387 Fois
  • La matrice de compatibilité 72 817 Fois
  • L'arbre des causes 72 060 Fois

  • 🗺 Carte membres
    Index / Outils QHSE / Les outils de la Qualité

    Le brainstorming -

    (414 mots dans ce texte ) -  lu : 55128 Fois


    Les posts des forums parlant de

    BRAINSTORMING

    Remue-méninges, tempête d'idées, créativité, brassage d'idées.

    But

    Résoudre un problème en recherchant les causes et les solutions possibles.

    Développer la créativité et l'émergence d'idées nouvelles auxquelles personnes, individuellement n'auraient pensé. 1+1=3

    La synergie du groupe

    Rechercher des causes, à l'origine d'un dysfonctionnement, ou des solutions en favorisant l'expression de chacun.

    Principe

    C'est un travail de groupe composé de 8 à 15 personnes, choisis de préférence dans plusieurs disciplines, et un animateur. Le maximum d'idées devra être exprimé et noté sur un tableau (paper-board) visible de tous. Quoi qu'il en soit, des pauses seront ménagées entre chaque réunion pour laisser reposer les idées émises pour mieux les réexaminer par la suite. 
    Le déroulement du Brainstorming peut-être décrit en trois phases : 

    1. Phase de Recherche 
    2. Phase de regroupement et de combinaison des idées
    3. Phase de Conclusion

    1/ Phase de Recherche 

    Les participants exprimeront les uns après les autres toutes les idées leur venant à l'esprit sans restriction. L'exercice doit se dérouler dans la discipline : on écoute ce que l'autre dit et on ne critique en aucune manière. 
    Aucune idée, aussi étrange soit elle, ne doit être réprimée : le Brainstorming a lieu dans un esprit de progression du bien commun. Pas de censure ni de critique. Il faut exprimer le maximum d'idées : plus il y a d'idées, plus on a de chances de trouver la solution. 

    2/ Phase de regroupement et de combinaison des idées

    Le groupe cherchera à exploiter, améliorer les idées émises. On pourra faire des analogies, exprimer des variables ou des modifications. Certaines idées se verront complètement dénigrées, et d'autres aux contraires encensées. Mais attention ! Ces critiques ne s'adresseront jamais à l'auteur de l'idée, et il faudra savoir garder le sens de l'humilité. 
    L'important n'est pas de savoir qui a eu l'idée, mais de voir ce que l'on peut en tirer. 

    3/ Phase de Conclusion :

    Au terme de l'exercice, il faudra faire l'analyse des causes suspectées et des solutions proposées : discerner celles du domaine du réalisable, de celle du domaine de l'utopie. 

    Les solutions et les causes dégagées devront alors être confrontées aux exigences de l'entreprise, ainsi qu'aux autres outils. On adoptera donc la meilleure des solutions.
    Exemple :
     
    Quelles peuvent être les causes possibles des accidents sur la route :
    • Vitesse non adaptée au contexte
    • Alcool au volant
    • Non respect du code de la route
    • Virage dangereux
    • Chaussée glissante
    • Absence de panneaux de signalisation
    • Téléphone mobile
    • Absence d'éclairage de la route
    • Utilisation de médicaments avant de conduire
    • La fatigue
    • Non contrôle des rétroviseurs et des angles morts
    • Stress
    • Les feux qui ne fonctionnent pas
    • Mauvais état du véhicule
    • Conditions météorologiques
    • Age ou expérience du conducteur
    • ...

    Autres publications de la sous-rubrique7

    🔍 (Google)
    Code du travail